2020/10/06 at 4:14
Potatohead People « Mellow Fantasy », le 30 Octobre 2020

Mellow Fantasy cover

 

Pour leur troisième album, Potatohead People élargissent leur vision musicale et nous délivre un vaste registre d’émotions et de grooves.

Débutant en 2008 à Vancouver comme producteur de hip-hop, Potatohead People (Nick Wisdom et AstroLogical) a collaboré avec une ligue fantastique de MCs tels que Frank Nitt de Frank’n’Dank (le jam à succès de 2013 « Back To My Shit »), Illa J (avec un album du frère de Illa J entièrement produit par leur soin), ainsi que la dernière sortie de Phife Dawg (co-fondateur de A Tribe Called Quest). 

Se distinguant des autres producteurs influencés par les beats de Dilla, ils étendent les possibilités du style, et élaborent de nouveaux contours grâce à leur touche unique. Au départ, « le but était de faire des loop de malade », ils expliquent. En récupérant des idées issues de leurs jams, ils cherchent « une progression harmonique ou une texture que vous pouvez écouter sans modération », ils développent ensuite ce concept vers un niveau de mélodie et d’harmonie beaucoup plus complexe. 

Un autre élément clé de leur travail de création avec leurs collaborateurs s’inspire de méthodes intuitives dérivées du jazz. « Nous aimons impliquer l’artiste quand le beat est encore à l’état de brouillon, et construire ensuite le beat autour de la voix, et s’inspirer de ce qu’ils font. »

Leurs inspirations sur Mellow Fantasy sont impressionnantes. Pos (De La Soul) s’est immédiatement retrouvé dans « Baby Got Work », un morceau sophistiqué qui a connu plusieurs versions avant d’arriver à sa forme finale. Le titre fait aussi écho au ton grinçant et lucide que les fans ont pu apprécier depuis « Daisy Age ». 

Convenant aux origines hip-hop de Potatohead People, des caméos de Illa J et du rappeur T3 (Slum Village) sur le teaser de cet été « What It Feels Like », ainsi que le vétéran de Vancouver Moka Only (la vive tirade contre la vanité dans «Ungodly ») s’ajoutent à l’univers emblématique du rap. 

On trouve tout au long de l’album des interludes instrumentales, dont le génie nous intrigue tout en maintenant l’intensité et l’énergie musicale. Le titre d’ouverture « 1st Light », à la Yussef Kamaal style funk fusion, et leur clin d’oeil au joueur de synthé Dale Jabos de Vancity (« Ode to Mr. Jacobs »), suffit pour voir où Nick et Astro vont puiser leurs inspirations.

Mellow Fantasy, le nouvel album de Potatohead People sortira le 30 Octobre 2020, est leur oeuvre la plus évoluée, ancré dans de riches basse fréquences et s’élevant vers des hauteurs musicales inégalées.

 

6

 

 

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis