2014/09/10 at 3:01
DAEDELUS « THE LIGHT BRIGADE » (BRAINFEEDER)

Comme son homonyme mythologique, Daedelus – également connu sous le nom d’Alfred Darlington – est un inventeur, un créateur de labyrinthe sonore combinant les sons d’une palette éclectique dans un genre innovant bien particulier.

Avec The Light Brigade, Daedelus revient sur Brainfeeder, le label de Flying Lotus, le lieu idéal pour ce pionnier de la musique électronique. Le successeur du Righteous Fists of Harmony de 2009 (un EP inspiré par la Révolte des Boxers), The Light Brigade fait référence à la guerre de Crimée de 1853-56. La musique a été écrite et enregistrée avant que les troubles récents prennent place dans la région. Un concours de circonstances qui donne un air de requiem à cet album.

Il commence avec « Until Artillery », une voix élégiaque invoque la bataille glorifiée dans le célèbre poème de lord Alfred Tennyson, soutenu par un déferlement électronique poignant, point d’orgue contrastant avec les mélodies simples du reste de l’album. Le single « Onward » est une lamentation hantée; plusieurs couches de voix mélancoliques fournies par Young Dad se frayent un chemin au milieu de pianos retouchés et de textures profondes créant une ballade funèbre faite de bruit. Dans « Shot and Shell », une cavalcade de sons de guitare pincés est enveloppée par des synthétiseurs chaleureux, le morceau de fin « Country of Conquest » est une composition émouvante faisant écho à l’oeuvre de Chostakovich .

The Light Brigade est une interaction musicale entre lumière et obscurité; douce et pesante, belle et effrayante. Les fantômes de la guerre résonnent jusque dans le présent dans cette méditation profondément touchante sur la mortalité.

Daedelus sera en concert à la Flèche d’Or (Paris) le 14 novembre prochain.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –



CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LES PHOTOS + COVER EN HD


CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE


ÉCOUTEZ L’ALBUM EN INTÉGRALITÉ SUR THE FADER

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –