2014/08/25 at 11:42
MONO/POLY « GOLDEN SKIES » (BRAINFEEDER)

Flying Lotus avait contacté Mono/poly sur Myspace, à l’époque, cela en dit long sur le temps qu’on aura attendu pour écouter cet album.

Et ça valait sacrément le coup d’attendre ! Spécialisé dans une sorte de battement sonore cosmique qu’il décrit comme « une alchémie musicale classique-musique électronique », Mono/Poly alias Charles Dickerson, a tiré des leçons de sa collaboration sur l’album de Thundercat de l’année dernière et du ‘Flash Bang Grenade’, projet hip-hop avec Busdriver et Nocando, pour accoucher d’un LP magnifiquement réalisé.

Dès les premières envolées de l’orchestre sur « Winds of Change, vous savez que vous tenez là quelque chose de spécial. A mesure que le morceau avance, les auditeurs relèveront non seulement le contenu, mais aussi les qualités de la production – c’est un album qui sonne exactement aussi grand, brillant et avant-gardiste que son créateur l’a voulu.

Rebekah Raff ajoute une touche scintillante avec sa harpe sur « Transit to thé Gold Planet », mais c’est la façon dont Dickerson intègre et fabrique le son qui le fait sonner de façon si spéciale. « Ra Rise » sonne comme un bain de soleil dans l’espace, le vocal abstrait de Niki Randa vous réchauffe immédiatement. « Golden Skies » utilise un sample de piano qui rappelle Bach, Thelonious Monk et Wu Tang, tout à la fois, sans ressembler à l’un d’eux. Ajoutez une basse vrombissante à vous soulever le sternum, et vous connaissez la recette. Thundercat rejoint Mono/Poly sur le dernier morceau, « Gamma », et ajoute un peu riffs low-fi parfaitement accordés pour ancrer le clavier tourbillonnant de Dickerson.

Mono / Poly est un nom à surveiller depuis ses débuts, ‘The George Machine’, sorti en 2009. Son EP sorti en 2011 sur Brainfeeder, ‘Manifestations’, avait été massivement soutenu par des artistes aussi divers que Radiohead et Erykah Badu et son travail sur ‘Apocalypse’ de Thundercat a établi une bonne fois pour toute la qualité de ses productions. Avec ‘Golden Skies’, il aura laissé sa trace sur tous les beatmakers en activité. Car avec un véritable producteur, doté d’autant de talent, tout le monde doit viser un peu plus haut – vers le ‘Golden Skies’.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –



CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LES PHOTOS + COVER EN HD


CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –