2014/07/24 at 5:58
DORIAN CONCEPT « JOINED ENDS » (NINJA TUNE)

En octobre 2014, le producteur et musicien autrichien Dorian Concept présentera sa vision musicale la plus singulière à ce jour en format XXL.

Son deuxième album ‘Joined Ends’, est le travail le plus important, le plus audacieux de sa carrière, un véritable bonheur audible aux couleurs multiples. Cet album est de la géométrie sonore dans toute sa splendeur. Des couches de cordes à couper le souffle se juxtaposant les unes sur les autres, des lignes de basses lourdes et des passages de synthétiseurs hypnotiques – l’album se situe quelque part entre le rêve éveillé et le trip intense dans un pays des merveilles synesthésique. Alors qu’il travaillait sur cet album il arrêta de tourner et prit ses distances avec le son club pour concentrer son esprit sur ce qui allait devenir “un périple de 2 ans”. Son évolution de producteur travaillant dans sa chambre à artiste se produisant au Royal Albert Hall est parfaitement retranscrite dans Joined Ends.

Pour Joined Ends, il laissa tomber son MicroKorg si reconnaissable et commença à travailler avec un nouvel équipement, élaborant son album autour d’un piano électrique Wurlitzer et d’une poignée de synthétiseurs analogiques. Séquençant seulement les beats, il appuie ses compositions sur du matériel audio enregistré live qu’il sample derrière. Concept développe : “le nouveau matériel était important car le MicroKorg a été mon outil de production principal pendant longtemps. C’est vraiment ce qui me rattachait a mes vieux sons. J’ai toujours été fan de la réduction, alors travailler avec un équipement analogique était une façon de me concentrer sur mon jeu. C’est comme avoir l’impression que mon premier cycle musical se clôture et qu’un autre commence”. En gardant ça à l’esprit, il fait évolué son live salué unanimement, en un trio pour une tournée prévue pour cet automne.

L’album avance avec une profonde subtilité et une fausse simplicité : paraissant parfois léger et évident (“Ann River, Mn”), d’autres fois prenant un virage plus réfléchi (comme l’intensité rythmique de “Trophies”), et parfois tombant dans la fuite euphorique (entendu dans les arpeggios fragiles de “Tried Now Tired”). Bien qu’il y ait une trame narrative tangible reliant l’ensemble, chaque morceau contient plusieurs histoires, tel que “Nest Nest”, qui oscille entre charme d’une boîte à musique, éclats dynamiques, et pulsations rythmiques. Une œuvre dense, emplie de mélodies ludiques entêtantes, aux textures complexes et aux transformations virtuoses qu’une écoute répétée laisse entrevoir chaque fois un peu plus. En s’imposant de travailler en dehors de son environnement musical habituel, Dorian Concept s’est réinventé, et Joined Ends laisse percevoir l’artiste plus libre que jamais.

TWITTER

FACEBOOK

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LES PHOTOS + COVER EN HD

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LA BIOGRAPHIE

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Vous pouvez découvrir ci-dessous le single ‘Draft Culture’ tiré de l’album ‘Joined Ends’ :

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –