2014/05/16 at 4:44
MATTHEWDAVID « IN MY WORLD » (BRAINFEEDER)

Le nouveau gourou New Age de Brainfeeder, et sorcier de la production aux multiples talents, Matthewdavid, revient avec un deuxième album pour le label, un vol spirituel tous frais compris intitulé ‘In My World’.

Contrairement à l’EP précédent ‘Outmind’, qui donnait en grande partie dans l’ambient et le voyage intérieur, ‘In My World’ se développe exponentiellement vers une multitude de sons allant du luxuriant titre éponyme pop dub, en passant par des compositions aériennes comme “Cosmic Caller”, “Next to You Always”, les breakbeats d’IDM atypiques de “West Coast Jungle Juke”, ou le langoureux “Perpetual Moon Moods”. Chaque morceau est généreusement ponctué par une dose de basses à la Low End Theory qui font frémir les enceintes. Tout l’album aussi bien ses techniques de production savamment maîtrisées, que les trouvailles dans les textes, est relié par le thème fédérateur de l’amour – la force la plus puissante de l’univers.

‘In My World’ commence par de brefs scratchs – une allusion aux débuts de Matthewdavid dans le hip-hop, néanmoins la suite change de registre. Pour citer le morceau éponyme de l’album – “On peut rapper ou chanter; peut m’importe”. Ou prenez les paroles de “Artforms” l’un des moments marquants situé au milieu de l’album “Je sens que toutes les formes d’art commencent à se mélanger”. Que ce soit en embellissant ses enregistrements par des accompagnements visuels fait main ou en synthétisant sans peine les différents styles musicaux, le travail de Matthewdavid tourne autour d’assemblages variés et convaincants. Rap ou chant, la voix du producteur est mise en avant comme la pièce centrale de l’album. A juste titre – avec un tout récent mariage et la naissance de son premier enfant – le résident de Dublab et le patron de Leaving Record ne manque pas de sujets d’inspiration sur lesquels chanter.

Une invitation, un appel vers un paradis magnifique forgé par l’imagination. Le morceau final “Birds in Flight” résume ce message – “On peut seulement rêver d’un rêve en provenance de l’Oeil de l’Esprit”. Les mondes intérieurs et extérieurs fusionnent en une réalité idyllique – La vie telle des vacances psychédéliques. L’infini qui point au large, avec un œil attentif regardant vers l’inconnu ressentant fortement la complexité d’une modernité futuriste et fragile. “Tant que nous avons l’Amour”, nous assure Matthewdavid, le monde pourrait ne jamais prendre fin. Si le titre de son EP gratuit ‘Producers in 2012 Learn to Spread Love’ était clairement destiné à nos chers amis beatmakers, ‘In My World’ encourage les auditeurs a maintenant suivre l’exemple de l’artiste pour en faire de même.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LES PHOTOS EN HD

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LA BIOGRAPHIE

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis