2013/05/21 at 1:25
EMIKA « DVA » (NINJA TUNE)

L’espoir peut-il naître des ténèbres ? Emika répond à cette question dans son deuxième album Dva, disponible le 10 juin chez Ninja Tune.

CONCOURS : GAGNEZ VOS PLACES POUR LE CONCERT D’EMIKA @ LA FLECHE D’OR / VENDREDI 21 JUIN

Pour tenter de gagnez vos places, likez notre page facebook et répondez par e-mail à la question suivante : Combien d’albums Emika a-t-elle signés chez Ninja Tune ? Cliquez sur la question pour participer. Les gagnants seront désignés par tirage au sort et prévenus par mail très prochainement. Bonne chance à tous !

 

Dva est un langage, une forme d’expression personnelle qui naît de l’esprit créatif et prend fin avec ce dernier. Produit exclusivement par Emika avec à ses côtés Hank Shocklee en tant que producteur exécutif, chaque chanson s’inspire d’une dimension oppressive différente et des défis d’un créateur contemporain ayant le courage de définir un espace où l’expression artistique est libérée.

L’album débute avec l’interlude « Hush », voyage d’Emika vers ses racines musicales qui l’a menée à Prague où elle a composé et enregistré des chansons classiques pour 28 cordes et la soprano Michaela Šrůmová, tous membres de l’orchestre philharmonique de la ville de Prague. Avec son goût de l’écriture pour les basses puissantes, elle a fait les arrangements nécessaires pour faire figurer pendant l’enregistrement deux fois plus de joueurs de basses qu’en temps normal. Après cette introduction aussi audacieuse qu’organique, nous sommes transportés dans un monde de lignes de basse sombres et pleines de pulsion, de synthés mélodiques et lunatiques, et de compositions parmi les meilleures et les plus émouvantes qu’il nous ait été donné d’écouter ces dernières années. Interprète et musicienne naturellement douée, Emika expose aux yeux du monde son émotion brute dans un album qui a sa place aussi bien dans un obscur club electro que sur une scène de musique contemporaine.

Avec pour projet de jouer l’album de différentes manières, comme dans des clubs ou lors de concerts mais aussi dans des configurations plus classiques et expérimentales, combinés à une narration personnelle, chanson par chanson, composée pour ses fans afin d’accompagner l’album et un décor à l’imagerie frappante créée par une équipe d’expérimentateurs, Dva est aussi implacable que l’éthique d’Emika concernant son œuvre, ce qui nous mène à répondre à notre question initiale avec un retentissant…oui. Voyez par vous-même.

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis