2012/11/06 at 1:12
Pepe Deluxé « Queen Of The Wave » (Catskills Records)

En janvier 2012, Pepe Deluxé (aka James Spectrum de Finlande et Paul Malmström de Suède) sort « Queen of the Wave », un album justement décrit par Pop Matters comme « l’album le plus impressionnant et le plus minutieux qui soit, assemblé à travers le temps et l’espace » (10/10).

C’était un album complètement expérimental, exaltant et aventureux (« une odyssée qui explose d’énergie, de couleur et inventivité. » MusicOMH 4/5) dans lequel Pepe Deluxé mélangea beats, musique psychédélique, funk et pop, tels deux scientifiques fous, pour faire de cet album une explosion sonore. Inspirés par des thèmes tels que l’Atlantide, Vénus, la réincarnation (des thèmes abordés dans le roman mystique du XIXème A Dweller On Two Planets), « Queen of the Wave » pourrait être défini comme la bande-son d’un opéra pop délicieusement bizarre qui, au niveau du son, « fait passer les excès sonores éclectiques de Queen ou de Kanye pour une gratte de feu de camp. » (Mixmag)

Dans « Queen of the Wave » figurait le Great Stalacpipe Organ (le plus grand instrument du monde, construit dans une des Grottes de Luray en Virginie), un groupe éclectique et talentueux de 63 collaborateurs dont Samuli Kosminen de Mùm, le maître de la batterie metal Kai Hahto, ArcAttack et leur fatal synthé Tesla, le Czech Film Orchestra et l’une des voix féminines de Shrek et des Moomins ; de l’équipement et des instruments édouardiens et victoriens, dont une machine de chasse au fantôme modifiée (soigneusement restaurée et qui joue de petits sons que l’on dirait sortis tout droit de disques ultra rares) ; et n’oublions pas les copains qui ont accompagné l’album avec une esthétique mélangeant d’une façon un peu brouillonne comics et films de série B ainsi que quelques notes de la Princesse de Suède/professeur d’astronomy/biker badass à mi-temps Esko Valtaoja.

Il peut donc être difficile de concevoir quelque chose de meilleur que le « Queen of the Wave » original, déborde déjà de tout ce qui a été mentionné ci-dessus, et considéré comme « l’opéra pop le plus ambitieux, singulier et fantastique de ce côté-ci de la voie lactée » (Artrocker, Album du mois). C’est bien simple : ne jamais sous-estimer la centrale inventive et créative qu’est Pepe Deluxé car avec « Queen of the Wave – Deluxé Edition », ils se sont surpassés : le coffret comprend l’album original dans son intégralité, ainsi que 6 nouveaux morceaux et interludes, une version easy-listening de l’album par le légendaire Yol Gorro, et un DVD blindé de vidéos, d’artworks et de bonus très utiles.

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis