2012/07/30 at 11:11
The Gaslamp Killer « Breakthrough » (Brainfeeder)

Breakthrough est le premier album de Gaslamp Killer, un voyage maniaco-mystique dans l’esprit d’un fou. DJ résident et co-fondateur du mythique club Low End theory à Los Angeles, Gaslamp Killer est connu à travers le monde pour son turntablism impeccable et ses performances pleines d’énergie. Il offre la même force de frappe avec Breakthrough, projet extrait tout droit de son âme et qui est à ce jour sa plus forte création musicale.

Mélangeant la musique psychédélique californienne à des influences plus mondiales, Breakthrough est un anachronisme musical, la compilation sans contraintes d’un esprit vagabond. L’évolution de Gaslamp Killer en tant qu’artiste poursuit son chemin grâce notamment à des années de voyages qui lui ont permit de se découvrir une nouvelle clarté d’esprit à travers les relations humaines. Album parsemé de tonalités inquiétantes, de percussions lâches et de sons déformés, Breakthrough est bien plus qu’un simple recueil de beats : c’est un projet musical reflétant le point culminant d’une décennie de tournées et de prestations à travers le monde. Gaslamp Killer rassemble un puissant casting d’amis pour contribuer à l’album, s’occupant pour sa part de la production et de la batterie. Avec entre autres des apparitions de Gonjasufi, Adrian Younge, Dimlite, Daedalus, SAMIYAM et Computer Jay, Breakthrough est une aventure pleine de connexion créative, une cérémonie tribale remplie d’un sens de la camaraderie qui reflète la dévotion de Gaslamp Killer vis-à-vis de l’expérience collective.

Gonjasufi, qui saupoudre de la poussière millénaire sur l’album, pose sa voix rauque sur « Veins » (qui vous prend aux tripes instantanément) et sur le groove simple et granuleux de « Apparitions ». En découvrant une fréquence horriblement tendue, « Flange Face (with Miguel Atwood-Ferguson) » nous laisse le sentiment que la fin est proche, un monstre de cordes cinématographiques et de météorites tombant des cieux.

« Impulse (with Daedelus) » plonge immédiatement dans la folie, en tourbillonnant sans cesse à travers de violents engins sonores et une mélodie floue et pleine de basses. « Nissim (with Amir Yaghmai) », du nom du grand-père de Gaslamp Killer, nous emmène à travers pléthore d’émotions, passant du solennel tambour Yali à un son ensoleillé qui vous transportera à Istanbul en un instant.

« Seven Years of Bad Luck for Fun (with Dimlite )» vous procurera des frissons à vous tordre la colonne : une secousse froide rampant à travers l’obsurité qui vous congèlera. « In The Dark », qui vous coupera le souffle et l’enverra dans l’atmosphère, est un morceau dont les cordes tordues et les cors pesants prennent le contrôle du dénouement de l’album pour nous laisser un aperçu de la fin du monde.

Pour son public, qui ne cesse de croître, Gaslamp Killer est bien plus qu’un simple DJ ou producteur : il est un maître artisan de l’expérience collective, un shaman de l’échappée spirituelle à l’aide de beats. Le périple continue : Gaslamp Killer (qui fêtera ses 30 ans cette année), n’a fait que gratter la surface de l’artiste et de l’être humain qu’il est. Breakthrough, qui résonne à un niveau bien plus profond, est l’esprit de Gaslamp Killer qui brille à travers le brouillard, déchirant le voile brumeux de la singularité pour mieux atteindre la relation humaine.

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis