2012/01/25 at 6:36
BONOBO « BLACK SANDS REMIXED » (NINJA TUNE)

L’album Black Sands, sorti en 2010, a reçu les louanges de la majeure partie de la critique et a été un succès commercial mondial. Si Green, alias Bonobo, est passé du statut de producteur underground à la réputation sans tache, à celui de tête d’affiche d’une nouvelle approche de la musique électronique : contemporaine et nerveuse mais aussi pleine d’âme, basée sur des chansons, parfois fournie mais toujours pleine d’émotions.

Black Sands Remixed réunit un groupe de musiciens et producteurs dans le même état d’esprit pour interpréter ce classique. La majorité du contenu de l’album n’a jamais été entendue auparavant (deux morceaux ont été utilisés dans la campagne de promotion des 20 ans de Ninja Tune), et est ici réuni avec l’aide du renommé DJ/chef de label Alexander Nut.

Lapalux (récemment signé chez Brainfeeder) lance le coup d’envoi grâce à une refonte aussi méticuleuse que voluptueuse de Prelude. Banks emplit The Keeper d’une atmosphère à vous faire froid dans le dos, Cosmin TRG réinvente Kiara à l’aide d’une house aux beats délicats, Floating Points espace Eyesdown et y ajoute du groove,pendant que ARP101 (plus connu sous le nom d’ Alix Perez, producteur de Drum&Bass) donne au morceau une nouvelle variation électro et que DELS y ajoute des paroles venant du fond du coeur.

Plus loin dans l’album, Machine Drum transforme le même morceau en percussion hyperactive et boucles sonores en écho. Falty DL fait montre d’un rythme et d’une atmosphère subtiles et discrets pour sa refonte d’ All In Forms. Mark Pritchard laisse entrer l’air dans Stay The Same afin de créer une dub-soul délicate. Mike Slott bidouille le ton de Stay The Same, créant ainsi une émotion robotique.

Blue Daisy découpe et joue avec le chant ‘Andreya Triana tant et si bien que Stay The Same (lit. Reste le même) devient Not Quite The Same (lit. Plus vraiment la même chose). Duke Dumont clôture l’album par une incroyable atmosphère aux allures orchestrales sur sa « reconstruction » de Grains Of Sand.

Bonobo lui-même apporte deux contributions :
Ghost Ship (offerte d’abord pendant les célébrations Ninja Tune XX) rappelle à tout le monde le talent évident de Si Green, comme combiner un shuffle typique de la Motown aux coups secs d’une basse vacillante.

Brace Brace est tout simplement magnifique, démontrant à nouveau sa maîtrise de la tonalité ainsi que de l’instrumentalisation.

Afin de promouvoir l’album, Si quittera son groupe afin de partir en tournée, une fois encore en tant que DJ.
Rendez-vous sur bonobomusic.com pour télécharger gratuitement « Eyesdown (Machinedrum remix) » et plein d’autres contenus.

« Un tour de force… La musique électronique a rarement été aussi fluide et naturelle qu’elle ne l’est entre les mains de Bonobo. » The Sun, 4,5/5

« Mérite tellement mieux qu’une vie de musique de fond dans les cafés à hipsters. » The Times, 4/5

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis