2011/07/12 at 5:06
MARTYN « GHOST PEOPLE » (BRAINFEEDER)

« Mon dernier album, « Great Lenghts », était très personnel. Derrière la musique se cachaient les sentiments de ma vie de tous les jours, la tristesse et la mélancolie. Alors pour cet album, j’ai choisi ce qui est le plus éloigné de mon quotidien, le thème des « Ghost People ».

Il y a des références au DJing, à la vie de DJ, celle où le paradis se trouve dans un garage dans lequel les gens se retrouvent pour jouer et partager de la musique qu’ils aiment vraiment, sans faire attention à la mode, surtout pas la vie de DJ faite de paillettes et de jet-set. Rien de tendance ou de flashy, juste un retour aux sources »

C’est vraiment naturellement que Martyn s’est élevé au dessus des clichés et des chemins escarpés du monde du DJing. Grace à 15 ans de mixes, 6 ans de productions et 4 ans de management musical au sein de son label 3024, le Hollandais et désormais résident à Washington DC s’est forgé une vraie identité. Sa carrière de haut niveau a toujours été centrée sur l’art, et chacun de ses sacrifices sont dus à son dévouement pour la musique. Comme un collectionneur de CD, un chercheur de beats, Martyn est une lueur d’espoir à la vue des producteurs et DJs sans passion, les « ghost people » : des coquilles vides en plastique qui ne s’occupent que de coller aux dernières tendances et de suivre la mode.

L’inspiration de Martyn vient de la mentalité old-shool,celle de relier les points, comme Ron Hardy infuserait un morceau de soul dans un groove house, ou Goldie qui enverrait des beats en procession vers le futur. A travers ce son inclassable, Martyn fait des clin-d’oeil à la musique électronique de l’ancienne génération, en ramenant toute l’énergie d’une rave, en faisant de bonnes constructions de jungle, comme un set original, immersif et impulsif de François K.

Un véritable ambassadeur de la scène à l’étranger, Martyn possède le pouvoir d’unir et de rassembler des sons autant que des personnes. L’artiste avec lequel il collabore est le leader de Brainfeeder,Flying Lotus. Un ami proche avec lequel il passe beaucoup de temps, et forme une alliance très créative. Ils ont tous deux choisit de réunir leurs forces pour le deuxième album de Martyn. Avec Ghost People, Martyn tire Brainfeeder de Los Angeles pour l’inonder du bounce fluorescent du 2-Step du Londres-Ouest, des sombres aspects de la dub roots de Croydon et de drum&bass d’un autre monde. Simultanément, Martyn nous emporte par un groove mécanique de Detroit, où la vibe en roue-libre du Berghain relève le tout. Il garde, en plus, l’esprit de Brainfeeder, celui de la soif de la musique expérimentale. Comme son morceau « We Are You In The Future » le suggère, le futurisme et l’avantgardisme sont mis en exergue, comme tout au long du prochain album.

« Je veux être reconnu comme étant quelqu’un qui surprend sans cesse. Et je pense que les gens commencent à l’accepter. C’est là mon positionnement favori. »
« Ghost People » ressemble au carnet de route de Martyn lorsqu’il a voyagé à travers le monde ces deux dernières années. La précision et la finesse du détail de ses sons n’ont pas changé, son nouvel album sauve Great Length de son insularité, en faisait apparaître des sons qu’il a repêché sur la route qui le mène au dancefloor.
Ghost People est un mélange paradoxal entre la liberté et la spéculation, une atmosphère qui apparaît dans la dimension de « Bauplan », ou dans l’errence de « I Saw You At Tule Lake », contrastant avec « Popgun » ou « Horror Vacui », le morceau parfaitement adapté aux warehouses.

« Ghost People » c’est aussi être sur la route pour un long moment, et observer comment l’on peut se débrouiller dans plusieurs situations. J’ai essayé de rester zen, et de ne me concentrer seulement sur ma musique.’’ Pour donner naissance à l’album, Martyn s’est accompagné son partenaire de 3024, aussi artiste d’art visuel et de street art, Erosie. Ils prévoient tous les deux, une série spéciale de soirées dans plusieurs endroits du monde. Martyn explique : “J’ai créé une partie de l’album quand j’avais mon live en tête. L’album c’est donc aussi une performance pour moi. Le travail artistique vient de mon album, que recompose Erosie quand il m’accompagne. Cela donne une représentation en live de l’album.”

http://3024world.com/

TRACKLIST
01 Love And Machines (ft Spaceape)
02 Viper
03 Masks
04 Distortions
05 Popgun
06 I Saw You At Tule Lake
07 Ghost People
08 Twice As
09 Bauplan
10 Horror Vacui
11 We Are You In The Future

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis