2011/03/24 at 5:59
THE GASLAMP KILLER « DEATH GATE » (BRAINFEEDER)

“Death Gate” marque le grand retour de la pépite de Los Angeles, le producteur et DJ William Bensussen, autrement connu sous le pseudo de Gaslamp Killer. Ces cinq titres, sur le label de
Flying Lotus, Brainfeeder, sont dark, étranges et immanquablement ancrés dans l’univers de GLK.
Pour décrire cet EP : « Death Gate explore les interstices entre vie et mort, et les voyages intérieurs qui nous y mènent ». Flying Lotus ajoute qu’il s’agit là « d’une évolution inspirée du travail de Gaslamp Killer, et une bouffée d’air pur dans un monde de hip-hop trop clean ». D’un point de vue du contenu, de la noirceur de ces morceaux émergent plusieurs spectres qui représentent chacun des périodes de la vie de Gaslamp Killer. Le titre d’ouverture, “Fun Over 100”, basé sur une séquence rythmique déjantée et une mélodie de cuivre synthétique et inquiétante, nous envoie direct vers les abysses.
“When I’m In Awe” accueille son vieil ami et collaborateur Gonjasufi, à la voix si singulière, brute de décoffrage. Cette année est sorti chez Warp l’album “A Sufi and a Killer”, dont la grande
majorité des morceaux a été produite par Gaslamp Killer ; “When I’m In Awe” est le prolongement de ce travail ensemble, un inédit psalmodié comme une prophétie, infusé avec des harmonies
rock turques et de l’obscure soul éthiopienne.
“Carpool Dummy” est une co-création avec le producteur Mophono de San Francisco. Une cascade de batterie et de réverb. Flying Lotus, lorsqu’il a découvert le morceau : « ce mec grandit
à une vitesse folle ! Il voit le monde et aspire les esprits. Il produit des trucs qui tuent vraiment, comme s’il avait fait un deal avec le diable ».
La croix de Death Gate arrive sous la forme de “Shattering Inner Journeys”, sur lequel intervient un partenaire de longue date, le producteur Computer Jay. Le morceau se construit autours d’un
motif d’orgue très BO de film d’horreur, que l’on doit à Computer Jay, sur des breaks de batterie de GLK, comme un long mantra se mettant en place.
Sur le dernier morceau de ce disque, “Monsterfromtheunderground”, Bensussen se trouve seul face à ses démons. Breaks féroces et basses sombres qui n’ont d’autre issue que d’embrasser l’entropie et exploser dans le néant ou, comme l’appelle Gaslamp Killer, le Death Gate.

thegaslampkiller.com/
www.brainfeedersite.com/

EN CONCERT
Gaslamp Killer jouera au Nuits Sonores le 04/06/2011
http://www.nuits-sonores.com/en/the-gaslamp-killer.html

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis