2011/03/24 at 7:12
ANDREYA TRIANA « FAR CLOSER » (NINJA TUNE)

Des chanteuses soul, il y en a un paquet. Dans le monde entier il y a des filles qui veulent chanter comme Alicia Keys ou Rihanna, comme Aretha Franklin, Fontella Bass ou Diana Ross, et même comme Amy Winehouse ou Duffy. Mais rares sont celles qui ont le courage, ou la voix, de sonner comme personne d’autre avec ce qu’elles ont au fond d’elles.
Si le titre du premier album d’Andreya Triana laisse penser qu’elle ne sait ni d’où elle vient ni où elle va, la réalité est tout autre. Après avoir travaillé avec Flying Lotus, Theo Parrish, Mr Scruff et Bonobo, Triana n’en reste pas moins elle-même, juste elle-même. Son intransigeance et son anticonformisme ne lui ont pourtant pas ouvert les portes du succès, bossant tour à tour comme serveuse de sushis, colleuse d’enveloppes et vendeuse d’appareils auditifs. Elle a malgré tout poursuivi son voyage musical, un voyage dont “Lost Where I Belong” est la chronique. Sur le morceau éponyme, elle parle de ce sentiment d’êtreperdue alors que l’objectif à atteindre est clair, et de la foi qu’il faut garder malgré tout. Cette foi que Triana a eue a été récompensée le jour où elle a rencontré Simon Green alias Bonobo, qui l’a accueilli sur son album “Black Sands” et qui lui a ensuite proposé de produire ce qui allait devenir “Lost where I belong”.
Ils ont donc construit ces chansons ensemble, dans le studio de Simon à Londres, en travaillant avec des musiciens, en jouant eux-mêmes aussi, et en utilisant des samples, pour aboutir à une musique soul à la fois intemporelle et totalement contemporaine. Dès le xylo un peu nostalgique de “Draw The Stars”, où vous pouvez presque sentir les constellations tourner autour de votre tête, puis sur “Lost where I belong” à la construction très épique, la folie de “Daydreamers”, le funk relax de “Up In Fire” ou le calme de cette chanson d’amour “X”, cet album dévoile une grande voix, un songwriting fantastique et une production superbe.

Cette combinaison apparemment évidente est surtout le résultat d’un travail acharné, d’une foi et d’une confiance en soi hors du commun. Cet album révèle enfin les capacités et les talents d’Andreya : beauté et émotion enveloppées dans une soul à fleur de peau.

http://www.myspace.com/andreyatriana

EN CONCERT :
Nuits Carrées, Antibes, le 2 juillet 2011
Cognac Blues Festival Passions Festival les 5 et 6 juillet 2011

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis