2010/10/10 at 10:45
ESKMO « S/T » (NINJA TUNE)

Voici la nouvelle signature de l’écurie Ninja Tune : le seul et unique Eskmo, alias Brendan Angelides, natif du Connecticut aujourd’hui installé à San Francisco. Largement reconnu par la communauté comme l’un des artistes les plus originaux de la nouvelle vague electronica, Eskmo offre avec ce premier album éponyme pour Ninja Tune une œuvre majeure. Embras- sant et explorant glitch, dubstep et R’n’B, en y superposant sa voix éthérée à travers un mix rêveur, c’est une belle vitrine pour cet artiste tant attendu.
Angelides travaille sous le nom de Eskmo depuis 1999, enregistrant une série de morceaux et de remix pour des labels comme Planet Mu et Warp, et sortant deux singles acclamés, ‘Hypercolor’ et ‘Angus Dei’, sur son propre label Ancestor en 2009. Eskmo a gagné le patronage du légendaire ninja Amon Tobin, avec qui il a travaillé sous le pseudo de Eskamon, tandis que Flying Lotus l’a sélectionné pour jouer ses Brainfeeder Sessions. Via ce canal, il fut découvert par Ninja Tune et vite invité à rejoindre leurs rangs, et donc sortir cet album.
Pour celui-ci, Eskmo a abandonné les contraintes dancefloor et celles liées au format Maxi (12” single) pour suivre sa muse. « Avant Warp et Planet Mu, j’étais dans le trip de faire des morceaux à destination des petits labels electro, reproduire les formules « dance », pour coller aux codes » explique-t-il. « Ces deux dernières années, j’ai laissé tomber ça, pour n’écrire que les morceaux que j’avais envie d’écrire. Je suis revenu à ce qui m’excitait vraiment lorsque j’ai commencé dans la musique électronique, c’est-à-dire créer des petits univers à partir de sons et de textes ».
L’album a été écrit en six mois, « sur une période remplie d’évènements très personnels, de relations difficiles, d’expériences de vie très profondes, qui ont permis que cette musique sorte de moi comme mon sang. J’ai mis tous mes sentiments dans cette musique, c’est très cathartique. Ce n’est pas un album de club, tout simplement parce que ce n’est plus ce qui m’inspire depuis quelques années. C’est en revanche le premier projet sur lequel je chante de bout en bout, ce qui m’a permis une plus large palette d’expressions, c’est vraiment très libérateur ».
Après sa participation au coffret 20e anniversaire de Ninja Tune, cette première sortie donne un nouveau signal pour l’artiste, et pour l’electronica en général. Rêveur, hanté, plein de funk fantôme et d’inventivité sonique, Eskmo apporte aussi et surtout à l’electronica un peu de son cœur.

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis