2010/01/28 at 11:25
BONOBO « BLACK SANDS » (NINJA TUNE)

Simon Green, alias Bonobo, est de retour avec son quatrième album, le plus attendu et abouti à ce jour, le magnifique “Black Sands”. Cet album épique et émouvant démontre une fois de plus les talents de Green pour la composition et les arrangements (il joue la plupart des instruments sur le disque) ainsi que sa maitrise complète des techniques modernes.
Dès le premier morceau, “Kiara”, Bonobo fait preuve d’offensive : Refrain tout en cordes, réminiscence des vieux lms chinois que Green accompagne de beats sourds, de synthés lourds et de cut-up vocaux. “Kong”semble quant à lui plus proche des modèles soul-jazz qui ont longtemps influencé le son Bonobo et pour lequel chaque écoute fera apparaître la complexité et la subtilité de sa production. Puis le rythme entrainant de “Eyesdown” accompagné du chant d’Andreya Triana et de quelques couches d’infra-basses, rendent hommage à l’amour de Green pour le 2-step, tandis que “El Toro” penche plus vers des ambiances brésiliennes sans toutefois abandonner les beats claquants. “We Could Forever” combine ensuite lignes de guitare high-life et basse mélancolique.
Le premier single, “The Keeper”, montre Green et Triana atteindre ensemble la plus intense communion soul. “All In Forms”, une fois de plus, combine la beauté la plus chatoyante et la rythmique la plus sale. “Wonder When” offre ici à la voix d’Andreya Triana un accompagnement de claquements de doigts polyrythmiques qui entrainera l’euphorie sur les dancefloors. Puis “Animals” sonne comme un jam entre Joy Division et Steve Reich qui auraient croisé la route d’un bloco. Enfin, le titre éponyme “Black Sands” clôt l’album avec une valse parfaite de mélancolie et des vagues de cuivres qui ne vous quitteront plus…
Depuis le dernier album de Simon Green, “Days To Come” sorti en 2006, Bonobo est devenu l’artiste Ninja Tune le plus écouté au monde. Alternant les shows superbes et les enregistrements magiques en studio, Bonobo prouve qu’il est désormais prêt à atteindre le nirvana. Avec “Black Sands”, Bonobo a enregistré l’album qu’il fallait pour y parvenir.

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis