2008/06/23 at 10:28
POP LEVI « NEVER NEVER LOVE » (COUNTER RECORDS)

Vous étiez lachés dans l’étendue sauvage, errants, perdus, confus. Il est désormais temps de rentrer chez vous. Car Pop Levi, le rebelle génial, est de retour avec un nouvel album, le grandiose “Never Never Love”. Pop Levi, « Vrai héros culte » d’après le New Musical Express et rappelons-le, ex-bassiste de Ladytron, est probablement le seul musicien contemporain au monde à être adoré à la fois par Jarvis Cocker et Noel Gallagher ! Il revient là où on ne l’attend pas: « Never Never Love » n’a rien à voir, et ne déçoit pas. Enregistré à Hollywood dans le vieux studio de Quincy Jones, Westlake, là où « Thriller » & « Off The Wall » ont été conçus, ce nouvel album de Monsieur Levi est consacré à la folie de l’amour, 100% autobiographique, 100% brillant, 100% débile, 100% unique. Le compte est bon, on est à 400% !
Dès les très rock “Wannamama” et “Oh God”, Pop marque des points, grâce à une production hi-lo-fi explosive, qui rend d’emblée l’album attachant, charmeur et revigorant. “Never Never Love” montre que, bien qu’il n’ait pas abandonné la dynamique du groupe de rock old-school, il sait aussi se frotter au R&B moderne. Le morceau central et futur hit, “Dita Dimoné”, revient sur sa rupture avec la dame. L’album part dans des directions folles et géniales, du dingue danger pop “Mai’s Space” à la nostalgie sincère de “Semi-Babe”, du dub déglingué de “Call The Operator” à la descente finale de “Fountain of Lies”. Flamboyant, parfaitement sûr de lui, complètement unique et définitivement insensible aux va-et-vients de la hype, Pop Levi est bien là et tout ce qu’il touche le transforme en classique pop instantané. Alors inclinons-nous et remercions-le…

Ce contenu est restreint aux membres. Si vous êtes un utilisateur enregistré, connectez vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s’enregistrer ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés
 Se souvenir de moi  
Nouvel Utilisateur?
*Champ requis